Façade de la Clinique du Parc, à Lyon (France)

La certification HAS « A » sans écart décernée à une clinique lyonnaise

La Haute Autorité de Santé (HAS) a certifié la Clinique du Parc Lyon en niveau A, soit le niveau le plus élevé, en juin 2019. Cette clinique du Groupe C2S a bénéficié de la part des experts visiteurs HAS d’une reconnaissance d’excellence supplémentaire puisque l’ensemble des processus analysés ont été classés en niveau de maturité “maitrisé”, signifiant une organisation au-delà des attendus de la certification.

La Clinique du Parc Lyon poursuit donc une tradition de qualité, d’abord concrétisée par la certification ISO 9001, puis par la certification mise en place par la HAS en 2014. Cette procédure obligatoire, indépendante de l’établissement, évalue tous les quatre ans la qualité et la sécurité des soins dispensés ainsi que l’ensemble des prestations délivrées par les établissements de santé.

« Grâce à l’implication de l’ensemble des professionnels de l’établissement (praticiens, paramédicaux et administratifs), la Clinique du Parc Lyon est sans doute le premier établissement de santé chirurgical privé à avoir atteint ce niveau de management de la qualité à Lyon voire à l’échelon national », relève son nouveau Directeur, Franck Zanibellato.

La Clinique du Parc Lyon appartient au Groupe C2S. Sa notoriété en métropole lyonnaise repose sur la compétence de ses chirurgiens et médecins – plusieurs bénéficiant d’une reconnaissance internationale -, sur le haut niveau de ses équipements technologiques et sur la recherche continuelle d’excellence de l’expérience patient procurée au public. Quelques réalisations majeures en témoignent en 2019 : Cardioparc, par Izycardio, le Parc Laser Vision qui vient d’emménager dans de nouveaux locaux ou encore le Centre de cryothérapie CryoAdvance. Ses principaux pôles sont l’orthopédie (incluant la neurochirurgie, ophtalmologie, chirurgie digestive et viscérale, chirurgie esthétique.

Demandez-moi des photos ainsi que le communiqué de presse « La Clinique du Parc Lyon, premier établissement privé chirurgical à recevoir la certification HAS “A” avec l’ensemble de ses processus en niveau maitrisé ».

Le verre, une réponse à la dépendance au plastique à usage unique

Glassman Europe 2019, salon et congrès qui se tiendra à Lyon les 17 et 18 septembre 2019, aidera les fabricants à voir comment l’industrie du verre peut lutter contre la dépendance à l’égard du plastique à usage unique.

Le salon Glassman se tiendra au Centre de Congrès de Lyon les 17 et 18 septembre 2019. Événement international, Glassman rassemble la filière industrielle de l’emballage en verre et présente l’offre technique de pointe d’un secteur qui produit un matériau 100 % recyclable. C’est à la fois un salon, avec une cinquantaine d’exposants, et un congrès où se rencontrent experts internationaux, fabricants et utilisateurs du verre d’emballage.

 L’événement se déplace dans les différents continents car le verre d’emballage est universel. En Europe, le choix de Lyon s’est imposé depuis 2005 car un grand nombre de fournisseurs de technologie, importants pour la filière, sont implantés en région lyonnaise. Plusieurs usines de fabrication de verre se trouvent à proximité. La précédente édition, en septembre 2017, a accueilli 831 visiteurs à la Cité Centre de Congrès de Lyon.

« Pour cette édition 2019, l’accent sera mis sur la durabilité des produits en verre, avec une référence particulière à la pollution de nos océans et de la planète dans son ensemble causée par les matériaux plastiques. L’un des principaux avantages du verre de conteneur réside dans sa capacité à s’inscrire dans une économie circulaire, mais comment inciter davantage de fabricants de produits alimentaires et de boissons à utiliser le verre comme solution d’emballage plus durable ? », interroge Greg Morris, rédacteur en chef du magazine Glass International et organisateur des conférences de Glassman.

L’un des atouts du verre d’emballage est de s’inscrire pleinement dans une boucle d’économie circulaire. C’est le modèle parfait d’une économie circulaire en boucle fermée. Le calcin, verre issu de la collecte, est la première matière première des verriers. L’ensemble de l’organisation industrielle est optimisé pour un recyclage de proximité.

Le taux de recyclage du verre d’emballage atteint les 74 % en Europe selon la Fédération Européenne du Verre d’Emballage (FEVE). Aujourd’hui, plus de 12 millions de tonnes sont recyclées en boucle fermée, faisant de l’industrie du verre d’emballage un modèle d’économie circulaire. Depuis 1995, date à laquelle il était de 40 %, ce chiffre augmente continuellement.

Le taux de recyclage du verre d’emballage atteint les 74 % en Europe selon la Fédération Européenne du Verre d’Emballage (FEVE). Aujourd’hui, plus de 12 millions de tonnes sont recyclées en boucle fermée, faisant de l’industrie du verre d’emballage un modèle d’économie circulaire. Depuis 1995, date à laquelle il était de 40 %, ce chiffre augmente continuellement.

En France, 2,7 millions de tonnes de verre sont consommées chaque année et 30 kilos d’emballages en verre sont recyclés par habitant.

En elle-même, l’industrie du verre a accompli d’importants progrès en matière de respect de l’environnement, par exemple l’usage de filtres pour diminuer les rejets polluants, des fours plus efficients, la récupération et le recyclage de matières premières.

Contactez-moi pour toute information : communiqués de presse, visite de site industriel, visite du salon…

www.glassmanevents.com/europe

Logo du salon Glassman Europe 2019, à Lyon les 17 et 18 septembre 2019