L’ »achat durable », c‘est quoi ? L’exemple du linge d’hôpital

Convention Entreprises UniHA Mardi 8 mars 2016 Beffroi de Montrouge, 2 Place Emile Cresp, 92120 Montrouge Métro ligne 4, station Mairie de Montrouge ; Autobus lignes 68, 126, 128, arrêt Mairie de Montrouge, tram ligne 3 arrêt Porte d’Orléans.

UniHA organise sa prochaine Convention Entreprises. Rendez-vous mardi 8 mars 2016 au Beffroi de Montrouge, 2 Place Emile Cresp, 92120 Montrouge (Métro ligne 4, station Mairie de Montrouge ; Autobus lignes 68, 126, 128, arrêt Mairie de Montrouge, tram ligne 3 arrêt Porte d’Orléans).

Qualité, sécurité, respect de l’environnement : en attribuant un marché de draps aux Tissus Gisèle, un industriel vosgien, le réseau coopératif d’achats hospitaliers UniHA illustre ce qu’est l’ « achat durable ».

Cette consultation pour la fourniture de grand linge plat a été remportée fin 2015 par un fabricant français, les Tissus Gisèle, contre quatre autres compétiteurs. Elle illustre parfaitement l’esprit « mieux disant », plutôt que « moins disant » : les critères de sélection associent le prix à la qualité et à la responsabilité sociale et environnementale, et cela sans « protectionnisme », que le code des marchés publics interdit. Le groupement hospitalier est parvenu à associer la qualité et la sécurité du patient, à considérer sa responsabilité sociale et environnementale, tout en réalisant des gains sur achat à hauteur de 9,12 %.

Qualité

En premier lieu, la qualité des draps est primordiale. Lors de son admission, chaque patient reçoit du linge propre. Les besoins sont considérables : un lit consomme de 2 à 7 kg de linge par jour et une intervention chirurgicale nécessite en moyenne 17,5 m2 de linge. En contact avec la peau, le linge est une source potentielle d’infections nosocomiales. Ici, les produits achetés bénéficieront du label OEKO-TEX de classe 1, une certification produits constatant leur innocuité et notamment l’absence d’allergènes.

Sécurité

En matière de sécurité, le fournisseur garantit également la traçabilité des lots, c’est-à-dire sa capacité à pouvoir identifier et rappeler des produits en cas de nécessité.

Qualité toujours, les épreuves de lavage sont destinées à vérifier le maintien des tissus dans la durée, sachant que la surface d’un textile de mauvaise qualité diminue rapidement.

Ecologie de production

Aux mesures d’écologie humaine, qui visent à protéger le patient, s’est ajoutée une démarche d’écologie de production. L’impact des procédés et des produits utilisés durant le process de production, sur les hommes comme sur l’environnement, a été analysé. Il s’agit d’apprécier en particulier la nature des substances chimiques utilisées ainsi que le potentiel rejet de ces mêmes substances dans les eaux usées… Des audits ponctuels seront d’ailleurs menés en cours de marché.

Une PME française

Au regard de ces priorités, les Tissus Gisèle, dernier producteur français, situé dans les Vosges, apportent les réponses les plus satisfaisantes. Il en va de même de sa réactivité, puisque l’entreprise garantit des livraisons en sept jours, là où ses compétiteurs situés sur d’autres continents imposent un délai de 40 à 45 jours. Reste enfin la question du prix, lequel compte pour 50 % de la note finale attribuée aux candidats. Le fournisseur français parvient à une offre proche de celles des candidats les « moins-disant », aidé par une parité euro-dollar moins favorable à l’importation. Le prix de la matière première, le coton, a également subi une baisse considérable liée à des excédents de stock partout dans le monde. Enfin, UniHA s’était engagé auprès des candidats à assurer des quantités de commandes minimales, renforçant ainsi son attractivité. Au total, cet ensemble de dispositions a conduit les fournisseurs à proposer des offres avantageuses pour le groupement, lui permettant de réaliser un gain de 10 % par rapport aux prix des précédents marchés. CQFD.