Avec UniHA, les hôpitaux publics économisent 20 M€ sur le gaz

Photo : un bloc opératoire à l’AP-HM (Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille)

L’hôpital public est un lieu de vie où déambulent des milliers de personnes, où se consomme une énergie consacrée au soin et à la vie. L’hôpital soigne, l’hôpital emploie, l’hôpital achète. C’est le métier d’UniHA (prononcer Uni-Achat). Nouvelle preuve de l’efficacité du premier réseau professionnel d’achats hospitaliers français, le bilande son groupement de commandes de gaz naturel, piloté par les CHU de Lyon et de Bordeaux, qui vient d’être rendu public.

UniHA avait relancé en 2015 un nouveau Groupement de commandes afin d’accompagner les établissements de santé dans leurs achats de gaz naturel, et aussi pour les guider dans la dernière phase de la disparition des tarifs réglementés de vente[1] (TRV). Au total, ce nouvel accord-cadre aura conduit à la notification de 18 marchés subséquents afin de fournir plus de 1000 points de livraison répartis entre les 125 membres du Groupement pour un volume de 4 TWh sur la durée totale du marché (27 mois).

Grâce à ces marchés, les établissements de santé adhérents vont prochainement afficher des économies budgétaires significatives sur leurs dépenses de gaz naturel. Sur un périmètre achat de 76 M€ TTC en année pleine, les gains sur achat s’élèvent à 20,8%[2], soit un montant de 20 M€ ! Cette performance découle d’une expertise éprouvée des marchés de l’énergie, d’une stratégie achat pertinente associée à une conjoncture favorable (baisse constante des prix du gaz naturel ces dernières années).

Fin des TRV : comment rejoindre le groupement de commandes UniHA

Les établissements qui ne sont pas encore membres d’un groupement de commandes pour leurs contrats d’énergie peuvent encore souscrire une convention auprès de la Centrale d’achat d’UniHA. La filière Energie est à leur écoute pour les conseiller et leur indiquer les modalités d’adhésion.

Parmi ses recommandations, la filière préconise expressément de comparer les prix du fournisseur actuel (fournisseur de gaz naturel ou prestataire de maintenance si le gaz est fourni dans le cadre d’un contrat « P1 »[3]) avec les prix du marché, afin de bénéficier des meilleures conditions.

Les chiffres confirment une nouvelle fois l’intérêt de rejoindre un groupement de commandes pour profiter des leviers de massification et de mutualisation.

Les groupements de la filière Energie UniHA (gaz, électricité, effacement, …) permettent de :

  • susciter l’intérêt des fournisseurs ;
  • stimuler la concurrence ;
  • diminuer les coûts de passation (coûts de procédure et d’assistance à maîtrise d’ouvrage) ;
  • donner accès aux membres à un accompagnement au quotidien sur des segments techniques complexes ;
  • s’appuyer sur l’expertise des membres du Groupe Expert[4] qui élaborent des stratégies d’achat pertinentes au regard des besoins des établissements ;
  • bénéficier d’une gestion Grands Comptes qu’elle que soit la taille de l’établissement.

On peut encore contacter UniHA pour rejoindre ce groupement !

Olivier de MIRAS           Acheteur Energie (CHU de Bordeaux) – olivier.de-miras@uniha.org – Tél : 07 86 53 74 54

Justine LANGLOIS          Acheteur Electricité (CHU de Bordeaux) – justine.langlois@uniha.org – Tél : 06 85 16 00 01

Aurore DEVIN                Assistante de la filière – aurore.devin@uniha.org – Tél : 06 33 05 00 94

[1] Les tarifs réglementés de vente pour les consommateurs non résidentiels (sites professionnels dont la consommation annuelle est supérieure à 30MWh) ont été progressivement supprimés à partir de 2014, afin de se mettre en conformité avec le droit européen. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site du Ministère du Développement Durable : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Les-tarifs-reglementes-de-vente-du.html ou celui de la Commission de Régulation de l’Energie : http://www.cre.fr/infos-consommateurs/s-informer-sur-la-fin-des-tarifs-reglementes-pour-les-conso.-pro

[2] Pourcentage de gains calculé au regard des prix obtenus sur les marchés lancés par la filière Energie en 2013 et 2014.La dépense annuelle se montait alors à 96 M€.

[3] Ces contrats d’exploitation et de maintenance, dits « P1 » sont proposés notamment par Dalkia, Cofely ou IDEX. Ces contrats « tout inclus » font apparaître des prix de fourniture de gaz naturel plus élevés que ceux appliqués sur des contrats en offre de marché conclus directement auprès des fournisseurs de gaz naturel.

[4] Les Groupes-Experts sont composés d’acheteurs et d’ingénieurs hospitaliers.