Eco & Entreprises

EDEN Cluster Eurosatory 2014

Procaly, Ouvry : deux PME lyonnaises ouvrent leurs portes

Deux belles PME industrielles, membres du cluster EDEN l’une et l’autre, à rencontrer ces jours-ci en région  lyonnaise. Deux entreprises, deux familles de produits radicalement différentes. Mais des marchés parfois similaires et des dirigeants de même génération. Tous deux ont des valeurs comparables et font passer le projet humain avant tout. Sans ces valeurs, parler d’excellence ne mène à rien de durable ni de crédible.

Côté sud, direction Vourles le 8 février. Procaly, spécialiste du câblage pour les fortes contraintes, reçoit jeudi les dirigeants d’entreprises membres de l’association ABCIS, communauté d’entrepreneurs de Brignais et de l’ouest lyonnais. L’ABCIS a choisi cette PME pour réunir une cinquantaine de dirigeants d’entreprises dans le cadre de son prochain « défi d’entreprise ». Une fois par trimestre, ce rendez-vous permet de présenter une thématique forte qui parle à tous les entrepreneurs, illustrée par l’exemple d’un chef d’entreprise et son écosystème. Ce 8 février, le thème retenu sera celui de la relation des PME avec les grands donneurs d’ordres.

Jérôme Van den Broeck, président de Procaly, présentera les produits de son entreprise, système nerveux des équipements de transport ferroviaire, de défense, de la marine, de l’énergie… Il exposera sa conception de l’innovation et ses engagements managériaux pour construire un monde durable et éthique, aller plus loin dans la formation des salariés, les faire grandir et s’épanouir.

Contactez-moi si vous êtes intéressé (journaliste, chef d’entreprise…)

Côté nord, rendez-vous le 15 mars à Lyon Vaise. Ouvry, spécialiste des systèmes de protection NRBC (risques nucléaire, radiologique, biologique et chimique), invite les médias en « voyage de presse » : rencontre avec les femmes et les hommes de l’équipe, avec les produits, avec des experts de la défense, de la santé, de la microbiologie (et donc du NRBC) et la visite des nouveaux locaux. Ouvry a investi une fort jolie maison de l’ancien quartier de Lyon Vaise voué aux textiles techniques… Comme quoi tout change et rien ne change.

Si vous êtes intéressé par ce voyage exclusivement réservé aux journalistes, contactez-moi.

Notre photo : Procaly était présent à Eurosatory en 2014 avec de nombreux autres membres du Cluster EDEN.

Centre Hospitalier de Valenciennes (France)

De nouveaux outils pour mutualiser la fonction achat des hôpitaux

C’est un sujet en apparence austère. Mais les achats des hôpitaux publics se comptent chaque année en milliards d’euros d’investissements, d’engagements, de dépenses… Autant de débouchés pour les entreprises, des plus traditionnelles aux start-up, des PME aux big pharmas. Et le 1er janvier 2018, il faut savoir que les établissements supports des GHT (groupements hospitaliers de territoire) devront avoir organisé la fonction achat au service de l’ensemble de leurs établissements. Cela signifie que les hôpitaux d’un même territoire, amenés à regrouper leur stratégie, leur offre de soins et leur gestion, devront acheter ensemble.

« A trois semaines du 1er janvier 2018, date de leur intronisation officielle, où en est le déploiement des fonctions achats dans les groupements hospitaliers de territoire ? Selon une étude menée par des élèves-directeurs de l’EHESP, une grande partie des GHT a déjà pris ses dispositions », signalait lundi 11 décembre le site spécialisé Achatpublic.com sous la plume de Jean-Marc Binot.

La plus grande coopérative d’achats hospitaliers française, UniHA, annonçait ce même jour vouloir  faciliter l’installation de la fonction achat des Groupements hospitaliers de territoire (GHT). En résumé, UniHA a produit deux livres blancs sur l’organisation de la fonction achat des GHT, propose un accompagnement personnalisé et de proximité aux établissements, et simplifie les relations entre acheteurs et comptables publics en développant des outils de dématérialisation complète de la commande publique.

« Déjà fortement engagé dans l’appui aux établissements de santé à travers une gamme de prestations destinée à les accompagner dans la mise en place de leur GHT, UniHA a constaté que les équipes achat restent souvent désarmées pour préparer cette transition : l’échéance est proche et la diversité des situations empêche la mise en place d’un modèle unique, reproductible dans tous les cas, explique le Directeur général, Bruno Carrière ; parce qu’UniHA est constitué d’hospitaliers qui connaissent les difficultés de l’intérieur, qui vivent au quotidien la réalité de leurs collègues, le groupement apporte des solutions concrètes et opérationnelles aux établissements publics de santé. Immergé et imprégné de l’expérience concrète du terrain hospitalier, cet accompagnement se distingue nettement d’une offre de conseil externe. »

Passons de suite aux téléchargements :

  • si le communiqué de presse sur ce sujet vous intéresse, c’est ici, avec au sommaire :
  1. Des livres blancs sur l’organisation de la fonction achat des GHT
  2. Un accompagnement personnalisé et de proximité aux établissements
  3. Une solution qui permet de simplifier la relation entre les hôpitaux et le Trésor Public

Trois jours plus tard, le 14 décembre, UniHA informe ses différents publics qu’il vient d’attribuer à l’éditeur BravoSolution, associé à PwC, un marché portant sur la fourniture d’une solution achats (SI achats) destinée à la gestion des processus achats des hôpitaux. « Nous engageons le volet digital de la transformation des achats hospitaliers », indique Bruno Carrière, Directeur général d’UniHA. Le communiqué est à retrouver ici.

Si vous avez un peu perdu de vue UniHA, voici l’à-propos le plus récent pour rafraîchir vos connaissances : UniHA est le premier réseau coopératif d’achats groupés des établissements hospitaliers publics français. Il est devenu le premier acheteur public français, achetant annuellement pour 3 milliards d’euros (3,427 milliards en 2017) et générant 187,5 millions d’euros de gains sur achats en 2017. UniHA rassemble à ce jour 64 GHT et peut servir la totalité des établissements de santé publics. UniHA permet aux établissements de soins d’optimiser les achats. Il les aide à innover, en lien étroit avec ses entreprises fournisseurs, dans une conception novatrice des achats. L’enjeu essentiel : apporter à nos concitoyens les meilleurs traitements disponibles, décliner un service hospitalier de haute qualité et préserver un égal accès aux soins.

Photo : Centre Hospitalier de Valenciennes

Avec 8 000 références sur les cinq continents, Poralu Marine s’attache à développer des solutions et des équipements de plaisance uniques, en phase avec les exigences économiques, sociales et environnementales de ses clients.

Poralu Marine : une nouvelle newsletter pleine de ressources pour la petite planète bleue

Et voilà, la nouvelle version de la newsletter Poralu Marine vient de paraître (pour la lire sans passer par mes commentaires pourtant intéressants, rendez-vous directement ici !)

Cette newsletter a été diffusée aux clients, partenaires et amis de cette entreprise à taille humaine, qui conçoit et réalise, partout dans le monde, des solutions et des équipements de plaisance uniques, en phase avec les exigences économiques, sociales et environnementales de ses clients.

Quand je relis le contenu de cette newsletter, je suis frappé de voir que toutes les innovations présentées révèlent une facette fortement environnementaliste de cette PME et de ses différentes marques : Poralu Marine, Poralu Bridge, Nautiscaphe, Rotax… Ses réalisations, ses produits, évoluent tous en ce sens.

Vous pourrez ainsi découvrir :

  • pourquoi la Seabin, collecteur de déchets flottants « branché » (…à une pompe qui aspire déchets et hydrocarbures), fait le buzz et vient de remporter un award au salon Metstrade, à Amsterdam ;
  • comment Nautiscaphe, start-up du groupe Poralu Marine spécialiste des systèmes d’ancrage environnementaux et sécuritaires, a développé un nouveau système destiné aux méga yachts, qui fonctionne sur la base de la connectivité ;
  • qu’un parc solaire flottant pourrait voir le jour d’ici 2020 sur un lac d’altitude en Suisse Romande, constituant une première mondiale sur un lac alpin.
  • La newsletter revient aussi sur le lancement réussi des passerelles terrestres en aluminium (légères, durables, recyclables), sous la marque Poralu Bridge.

Rendez-vous au Nautic 2017 (stand 1 C-B 3-2)

Après le succès du Metstrade, où Poralu Marine et Seabin ont remporté un Design Award, Poralu Marine vous accueille au salon Nautic, à Paris, Porte de Versailles, du 2 au 10 décembre. Retrouvez-nous au pavillon 1 sur le stand 1 B2 et 1 C3. De grandes nouveautés à découvrir en direct !

Rédaction de la newsletter : Intelligible, Jean Remy – Maquette et développement : Rectangle.

NEWSLETTER « ON THE WATER AND EVERYWHERE », ENGLISH VERSION

Poralu Marine Newsletter for the Nautic 2017 in Paris (2/10 december). In this new issue : Seabin, the magic floating plastic waste collector – New connected anchoring system for mega yachts by Nautiscaphe – A project of a floating solar plant over a swiss mountain lake – New aluminium terrestral bridges… Read more.

 

Chambéry-Grand Lac – Cœur des Alpes au SIMI 2017 : 140 hectares de foncier à vocation économique !

Articles similaires : Chambéry Grand Lac au prochain SIMI Au SIMI 2015 cette semaine : Chambéry Grand Lac Chambéry Grand Lac présenté hier à la presse L’offensive de marketing territorial Chambéry Grand Lac

CARA European Cluster for Mobility Solutions / RP : Jean Remy, Intelligible

LUTB-RAAC, pôle et cluster, devient aujourd’hui CARA !

CARA European Cluster for Mobility Solutions / RP : Jean Remy, Intelligible

L’association LUTB-RAAC, qui réunit le pôle de compétitivité LUTB Transport & Mobility Systems et l’Auvergne-Rhône-Alpes Automotive Cluster, se donne pour nouveau nom : CARA, European Cluster for Mobility Solutions[1]. Cette nouvelle identité, révélée ce mardi 21 novembre 2017 lors du Salon Solutrans à Lyon, s’inscrit dans une démarche dynamique de la Région, pour un rayonnement européen.

Réseau français référent en Europe pour répondre aux défis mondiaux de la mobilité urbaine et des véhicules de demain, CARA European Cluster for Mobility Solutions compte parmi les pôles et clusters de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. De l’idée jusqu’à la mise sur le marché, l’association a pour vocation de trouver des solutions innovantes face aux grands enjeux de mobilité. Pour cela, CARA rassemble aujourd’hui plus de 200 membres, acteurs majeurs de l’industrie des transports et de la mobilité. Son action contribue à la performance de la filière automobile et véhicule industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes.

A travers sa nouvelle identité, CARA veut renforcer l’engagement que partagent les entreprises du secteur, laboratoires, écoles et centres de recherche. En renforçant la mutualisation et les synergies, CARA poursuit une double mission :

  • accompagner les mutations de la mobilité urbaine, particulièrement sur le transport de personnes et des marchandises de demain ;
  • fédérer et animer la filière automobile et véhicule industriel en Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Bernard Modat, Président de CARA, a déclaré ce matin, à l’AG du cluster : « Les métropoles concentrent une part croissante des populations et de la richesse. La performance des systèmes de transports sera décisive pour en assurer un développement durable et économiquement viable avec des solutions compétitives. C’est pourquoi la mission de CARA est plus que jamais de fédérer les partenaires, animer un réseau et dynamiser les compétences, l’expertise, la performance et l’intelligence collective régionale. A ce titre, CARA représente la PFA en Région Auvergne-Rhône-Alpes pour fédérer la filière automobile et véhicule industriel. Ainsi, à nous de co-construire, avec les acteurs clés mondiaux, les solutions de mobilité urbaine et les véhicules de demain. »

Les priorités d’action portent sur :

  • Le développement de projets d’innovation et de démonstration sur les territoires sur les problématiques liées aux systèmes de transport de personnes et de marchandises : développement de véhicules, nouvelles organisations du transport, ITS (Intelligent Transportation Systems), services à la mobilité, véhicule autonome, transition énergétique, gestion des flux, sécurité, outils d’aide à la décision…
  • Le renforcement de la compétitivité de nos entreprises régionales : avec 900 entreprises de la filière automobile et véhicule industriel, Auvergne-Rhône-Alpes est la 2e région industrielle française.

Adopter un nouveau nom, c’est renforcer une organisation pour en porter ses missions. CARA est structurée en trois directions complémentaires qui incarnent les trois étapes nécessaires à la mise sur le marché des projets :

> INNOVER : Anticiper et élaborer les solutions de demain ;
>> DEMONTRER : Évaluer l’innovation en situation réelle ;
>>> DEVELOPPER : Accélérer la croissance et l’accès au marché !

Tout est bien expliqué dans ce dossier de presse de présentation générale du pôle et cluster CARA European Cluster for mobility solutions. Bonne lecture !

[1] Cluster Européen pour des solutions de mobilité