Chez CENTRALP, la qualité made in France à contrepied du low cost

Journée Nationale de l'Ingénieur 2016

Chez CENTRALP, visite d’une délégation d’ingénieurs dans le cadre de la Journée Nationale de l’Ingénieur, le 30 mars 2016 à Vénissieux.

Une délégation d’enseignants d’écoles d’ingénieurs et quelques journalistes ont visité ce matin l’entreprise CENTRALP à Vénissieux (69). Cette PME de 200 personnes, concepteur et fabricant de systèmes électroniques embarqués leader en Europe, vient d’inscrire certains de ses développements de produits au PEP ECOPASSEPORT, outil de référence pour mesurer les impacts environnementaux des produits électriques, électroniques et de génie climatique.  « Chez Centralp, explique Jean-Luc Logel, l’un des deux dirigeants, la qualité est devenue un argument dans la compétition mondiale. C’est prendre le contrepied de la production réalisée dans les pays low cost. Même les cartes électroniques sont fabriquées en interne. Alors que beaucoup font faire, nous, on fait ! »

L’éco-conception consiste à intégrer la dimension environnementale dès la conception d’un produit ou service, puis lors de toutes les étapes de son cycle de vie. Les process concernés génèrent des économies de consommation de matières et d’énergie particulièrement significatifs, de l’ordre de 30 %. « Et 85 % des produits sont recyclés, un chiffre énorme comparé au taux de recyclage des produits de la vie courante », commente le directeur Qualité de Centralp, Daniel Fromentin.