Le cluster EDEN, passeport international pour les PME

Photo Jean Remy, Intelligible

Exemple de mutualisation réussie : la participation  de 50 entreprises membres d’EDEN Cluster au salon Eurosatory en 2016. Dans cet énorme salon, la pavillon EDEN est visible de loin. Il est visité par les plus autorités françaises et reçoit de nombreuses délégations étrangères.

Mutualiser la présence des PME aux salons de référence pour les marchés de la défense et de la sécurité est le fer de lance de l’activité du cluster EDEN.

Il y aura dix ans en 2018 qu’est né le Cluster EDEN (acronyme signifiant European Defense Economic Network) et celui-ci reste fidèle à sa raison d’être. Créé par quelques entrepreneurs à Lyon, avec le soutien de la CCI de Lyon et de la Direction Générale de l’Armement (DGA), pour mutualiser leurs moyens à l’export, ce réseau de petites et moyennes entreprises indépendantes regroupe aujourd’hui une centaine de PME. Elles couvrent à ce jour quatre domaines d’activités complémentaires : équipements pour aéronefs, navires et véhicules ; détection, protection et surveillance ; ingénierie et essais ; protection individuelle.

EDEN permet aux PME-PMI d’exporter et de défendre la compétitivité industrielle française à l’international, grâce à différentes actions telles que l’organisation d’événements export, l’élaboration de solutions globales, le partage des réseaux…

EDEN encourage les synergies business et technologiques de ses membres afin de rendre plus cohérente et visible l’offre des entreprises françaises à l’étranger.

Les membres mènent en commun des actions de prospection commune à l’étranger, mutualisent leurs agents commerciaux (mandataires indépendants chargés de négocier et de conclure des contrats de ventes au nom et pour le compte d’une entreprise), partagent des informations marchés & business et conçoivent ensemble des plans de marketing et de communication.

Son calendrier international montre cet engagement. Une forte présence à l’international, dans les salons de référence, offre aux PME rassemblées des opportunités qu’individuellement, la plupart ne pourraient saisir. Des portes s’ouvrent, voici ci-après celles du second semestre 2017 :

DSEI (12-15 septembre 2017) – Londres

Une première : la participation de 6 membres sous pavillon EDEN au Defence and Security Equipment International, salon de référence à Londres.

FED (18-19 octobre 2017) – Versailles

Une dizaine d’entreprises membres d’EDEN exposent ensemble au Forum entreprises Défense.

MILIPOL (21 au 24 novembre 2017) – Paris

Comme tous les deux ans, EDEN disposera d’un pavillon assurant à ses membres une parfaite visibilité au sein de ce salon, événement mondial de la sécurité intérieure des États.

Expodefensa (4 au 6 décembre 2017) – Bogota (Colombie)

Plusieurs PME intéressées par le marché sud-américain, stratégique sur certains secteurs clés de la défense, participent régulièrement à des salons tels qu’ExpoDefensa en Colombie, la FIDAE au Chili, le SITDEF au Pérou…

EDEN propose aussi de monter des formations destinées aux équipes commerciales sur les modes de paiement à l’international, l’utilisation des réseaux sociaux…

CHIFFRES CLES

Des entreprises françaises qui exportent

  • L’industrie française de la défense, sécurité et sûreté : 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires et 165 000 salariés qualifiés
  • Plus de 4 000 PME, qui ont une activité duale (militaire et civile),
  • Des tailles très variables (moyenne France : 25 à 30 personnes / Allemagne : 400)
  • 32 % de l’activité à l’export
  • Défense : 4e budget de l’Etat derrière l’enseignement, soit 10,4 % et 37,41 milliards d’euros