La filière hydrogène roule à Chambéry-Grand Lac

Un vélo à hydrogène, qui sera rechargé grâce à la route solaire Wattway

Chambéry-Grand Lac économie met à la disposition de salariés d’entreprises et de collectivités des vélos à assistance électrique hydrogène. Ces vélos ont une autonomie de 100 km environ et se rechargent en 2 ou 3 minutes !

Mardi 19 décembre à Savoie Techolac, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, et celui de Grand Chambéry, Xavier Dullin, ont inauguré une flotte de vélos à hydrogène et une borne de recharge de véhicules électriques alimentés par une route solaire  (lire ci-dessous : le projet CARGHO) ! Deux acteurs clés de Savoie Technolac, technopole de la transition énergétique situé entre Chambéry et Aix-les-Bains, sont parties prenantes : la start-up Atawey (solutions d’autonomie énergétique) et l’INES, institut national de l’énergie solaire. En l’occurrence, les deux font la paire !

Mais commençons par un « grand angle » sur la Région Rhône-Alpes-Auvergne. Laurent Wauquiez a annoncé sur place  que le projet Zero Emission Valley (ZEV), plan régional pour le déploiement de l’hydrogène, vient de remporter un appel à projets européen, Blending call 2017. Dans ce cadre, la Région Auvergne-Rhône-Alpes investira 15 millions d’euros, sous forme de subventions et/ou de prise de participation, pour la réussite de la filière hydrogène dans toute la région, en particulier en Savoie. C’est un projet qui mobilisera 70 millions d’euros sur 10 ans.

Globalement, le projet ZEV propose la création de stations à hydrogène tout en assurant leur rentabilité économique, par le financement d’une flotte de 1000 véhicules à pile à combustion. Laurent Wauquiez a annoncé le déploiement du projet comportant à terme un parc de 1000 véhicules à hydrogène, 20 stations de recharge à hydrogène et 15 électrolyseurs (les équipements qui permettent de produire l’énergie issue d’eau et d’électricité). Il a rappelé les bénéfices évidents de cette énergie, qui permet une autonomie bien supérieure à celle des véhicules électriques « classiques » et dont le temps de rechargement est identique à celui d’un plein d’essence.

Pour Xavier Dullin et les élus locaux de la zone Chambéry-Granc Lac, la filière a déjà parfaitement su se structurer sur place, associant les fournisseurs de technologies innovantes aux professionnels de la mobilité. Elle est donc prête à relever le gant et à faire la course en tête ! Et voilà donc venu le moment de parler du projet CARGHO en lui-même.

Le projet CARGHO (dossier de presse à télécharger ici)

Chambéry-Grand Lac économie réalise avec l’appui de ses partenaires techniques une innovation majeure à travers un réseau innovant et intelligent de production d’énergie. Ce smart grid[1] comprend une route solaire produisant de l’énergie photovoltaïque qui sera réinjectée sur une station de production d’hydrogène afin de recharger une flotte de vélos hydrogène à assistance électrique, ainsi qu’une borne de recharge de véhicules électriques.

La route solaire Wattway, est une innovation française brevetée au terme de 5 années de recherche menées par Colas, leader mondial de la route, et de l’INES, Institut National de l’Energie Solaire. En associant les techniques de la construction routière avec celles de la production photovoltaïque, Wattway fournit une énergie propre et renouvelable, tout en permettant la circulation de tout type de véhicule.

La technologie de route solaire sera appliquée sur une surface de 80 m2 à Savoie Technolac afin d’alimenter en électricité la station à électrolyseur de la société Atawey (start-up de Savoie Technolac) qui alimentera elle-même les 15 vélos à hydrogène fournis par la société Pragma.

A travers ce projet, Chambéry-Grand Lac économie met à la disposition de salariés d’entreprises et de collectivités des vélos à assistance électrique hydrogène afin d’expérimenter en usage réel ce smart grid particulièrement innovant. Le monitoring de la production d’électricité de la route solaire sera assuré par l’INES (institut national de l’énergie solaire, basé à Savoie Technolac) et la maintenance des vélos par la vélo-station gérée par l’Agence Ecomobilité (Chambéry).

Reste à expérimenter au quotidien, dans la durée, les qualités du vélo à hydrogène. C’est ce qu’ont décidé d’entreprendre les collectivités ayant d’ores-et-déjà affirmé leur choix d’amorcer le virage de la transition énergétique, à travers leur participation à la démarche TEPOS et Zero Emission Valley. Par ailleurs, les entreprises impliquées promeuvent la spécificité de Savoie Technolac, parc d’activités référent au niveau national des énergies et des réseaux intelligents au service de la transition énergétique.

Sont engagées dans ce projet : Grand Chambéry, quatre communes (Aix-les-Bains, Chambéry, La Motte Servolex, Le Bourget-du-Lac) et quatre entreprises du territoire (Sodexo, Société d’Aménagement de la Savoie, Hygie Solaire, Crédit Agricole des 2 Savoies), avec le concours de partenaires engagés dans les projets de développement durable (Ademe, Région Auvergne-Rhône-Alpes, CEA/INES).

[1] Un smart grid est un système électrique capable d’intégrer de manière intelligente les actions des différents utilisateurs, consommateurs et/ou producteurs afin de maintenir une fourniture d’électricité efficace, durable, économique et sécurisée (définition de la plateforme technologique européenne sur les Smart Grids)