Moderniser et simplifier l‘hôpital public de l’intérieur, grâce aux achats

Je parle régulièrement ici d’UniHA, le plus grand réseau coopératif d’achats hospitaliers en France, dont je diffuse les informations aux médias. Deux communiqués tout récents montrent une fois de plus comment une stratégie achat mature contribue pleinement à moderniser l’hôpital, à simplifier la vie administrative, bref à rapprocher l’hôpital public de sa vocation qui est de prévenir, soigner, former, au service du plus grand nombre. Il s’agit dans un cas, pour l’un, de mieux soigner en modernisant des équipements, pour l’autre de simplifier la relation entre agents de l’hôpital public et du Trésor Public. Les deux infos n’ont rien à voir mais convergent dans cet « esprit solution » qui marque le travail d’UniHA.

Radiothérapie : une offre large, validée par les experts hospitaliers eux-mêmes

Le marché de radiothérapie notifié en juin couvre la majorité des besoins en machines de traitement, systèmes de planification des traitements et systèmes d’information oncologique. Au passage, les attributaires sont les sociétés Elekta, Philips, Varian, Tomotherapy et Accuray (la photo qui illustre cet article montre un matériel Elekta).

La radiothérapie est l’un des traitements les plus efficaces du cancer avec un rapport coût/efficacité très favorable. Parmi les patients guéris d’un cancer, 40 % ont reçu une radiothérapie, seule ou associée à d’autres traitements. Mais le parc de radiothérapie des hôpitaux publics est vieillissant. Le projet UniHA s’inscrit donc dans une dynamique générale de modernisation des plateaux techniques de radiothérapie. Cet appel d’offres groupé permet de mutualiser les expertises achats et utilisateurs aux meilleures conditions tarifaires. Le gain sur achat est d’ailleurs évalué à 8 millions d’euros, soit une économie très significative pour les établissements. Le groupement de commandes initial rassemble 15 centres hospitaliers. Pour les autres, ce marché est accessible par la centrale d’achat d’UniHA.

C’est un groupe expert, constitué de médecins radiothérapeutes, de physiciens médicaux et d’ingénieurs biomédicaux, issus des différents centres hospitaliers composant le groupement de commandes, qui a piloté ce projet. Certains logiciels ont même été testés in situ, dans le service de radiothérapie du Centre Hospitalier Métropole Savoie. « Notre Centre Hospitalier avait le projet d’acquérir une nouvelle machine, témoigne dans le communiqué une physicienne médicale de cet établissement. C’est ainsi que j’ai participé non seulement au groupement de commandes mais aussi au groupe expert qui a élaboré le cahier des charges et effectué la sélection. Ce fut une démarche totalement nouvelle, tout à fait passionnante ! L’expérience de nos interlocuteurs d’UniHA nous a permis de travailler efficacement, en toute impartialité et dans le respect des problématiques de chaque hôpital. Nous avons gagné en qualité, en pertinence, pour retenir des équipements appropriés à la plupart des besoins. »

Télécharger le communiqué de presse en cliquant ici.UniHA met en œuvre une solution qui permet de simplifier la relation entre les hôpitaux et le Trésor Public

L’autre nouvelle, c’est que tous les groupements d’achats hospitaliers, demain les GHT, peuvent transmettre en un seul lieu les différentes pièces administratives demandées par chacun des comptables publics en appui des mandats de paiement. Concrètement, UniHA pourra communiquer électroniquement l’ensemble des données à la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques), de sorte que les établissements hospitaliers n’auront plus à transmettre ces pièces à chacun de leur trésorier. Cette opération sera unifiée, les pratiques harmonisées sur le territoire. Pour l’établissement adhérent à un marché, ces nouvelles modalités de communication réduiront d’environ 30 % les charges de gestion. Des gains de temps appréciables tant pour les agents hospitaliers que pour ceux du Trésor Public, qui pourront déployer leurs expertises sur des tâches à plus haute valeur ajoutée. Ici encore, UniHA a soutenu l’intérêt des hospitaliers confrontés au quotidien à la diversité des pratiques et des demandes. « La dématérialisation de ces formalités souvent fastidieuses allégera considérablement la tâche administrative de l’ensemble des établissements de santé et de tous les groupements, qu’il s’agisse des GHT ou des centrales d’achat. Jusqu’à présent, chaque établissement devait lui-même transmettre ces pièces à son Trésorier. Pour un marché passé avec un fournisseur, il faut savoir qu’il existe plus de 5 documents pour une quarantaine de pages. Dans le domaine pharmaceutique, un marché peut atteindre plus de 200 pages pour une dizaine de documents », précise Joël Gosse, Responsable Digitalisation au sein de la Filière Dématérialisation Processus Achats et Approvisionnements d’UniHA.

Télécharger le communiqué de presse en cliquant ici.

@Elekta