Seabin et Poralu Marine : escale à la Grande Motte !

Seabin logo

La Grande Motte sera la première commune française à participer au projet  Seabin, ce collecteur de macro-déchets flottants et d’hydrocarbures inventé par des surfeurs australiens, qui fait désormais l’objet d’un partenariat de développement, fabrication et diffusion mondiale avec la PME française Poralu Marine.

Créée par Andrew Turton, navigateur et constructeur de bateau, et Pete Ceglinski, designer industriel et surfeur, Seabin Pty Ltd a pour ambition de lutter contre la pollution aquatique au moyen de technologies innovantes et d’actions éducatives destinées aux entreprises, collectivités et particuliers, dont les enfants.

Fixée à un ponton, la Seabin, véritable « poubelle des mers », est immergée et reliée à une pompe électrique qui crée un courant continu pour attirer les déchets flottants et les hydrocarbures vers le collecteur. Ils sont récupérés dans un sac composé de fibres naturelles. Un séparateur nettoie l’eau qui sera rejetée des hydrocarbures. Une fois plein, le sac à déchet et le réceptacle à polluants sont vidés par le personnel de maintenance puis replacés dans la Seabin.

Un outil de sensibilisation

La participation active de La Grande Motte aux différentes phases de recherche et de développement s’appuie techniquement sur les services du port. La collaboration entre La Grande Motte et The Seabin Project – Poralu Marine a aussi pour objectif de sensibiliser le public au problème de la pollution des océans et à ses conséquences pour la faune et la flore marine comme pour la santé des Hommes. Elle s’inscrit dans le cadre plus large d’actions environnementales et éducatives entreprises depuis de nombreuses années par la ville.

« The Seabin Project va au-delà d’un produit efficace. Nous travaillons pour les générations futures, pour qu’elles puissent jouir sereinement des formidables richesses qu’offrent les océans. Il est donc important pour nous de collaborer avec des villes et des ports pilotes ayant cette même vision éducative et de sensibilisation sur le long terme. C’est par le biais de ces projets collaboratifs qu’ensemble nous pourrons changer la donne. Le jour où il n’y aura plus besoin de Seabin, nous aurons atteint notre objectif. »

Andrew Turton et Pete Ceglinski, fondateurs de Seabin Pty Ltd

Dans cette lutte contre la pollution plastique des océans, les équipes de design et développement de The Seabin Project pourront compter sur l’appui des équipes de recherche & développement de Poralu Marine ainsi que sur son large réseau de distribution : la société est active dans 18 pays, sur les cinq continents, et dispose de trois unités de production en France, au Canada et en Australie.

Basée à Port, dans l’Ain, Poralu Marine (120 personnes) affiche 8 000 références sur les cinq continents ! Elles ont hissé Poralu Marine au rang des toutes premières entreprises internationales dans le domaine des pontons et des équipements portuaires haut de gamme. C’est une entreprise passionnément engagée dans toutes les dimensions du développement durable : environnementale, sociale et économique.