Les achats, de plus en plus porteurs de la stratégie hospitalière

Pharmacie. Préparation en milieu stérile. Centre Hospitalier de Valenciennes

Le groupement UniHA (prononcer Uni-Achat svp !) vient d’annoncer en ce début de semaine deux informations qui confirment son développement sûr depuis une dizaine d’année :

  • des résultats 2015 satisfaisants et des prévisions 2016 qui dépasseront les 3 milliards d’euros d’achat et les 100 millions de gains sur achat, autrement dit d’économies réalisées ;
  • le déploiement de son offre vers l’ensemble des établissements de santé français. UniHA est le premier opérateur d’achats hospitaliers à répondre à la demande du ministère de la Santé, formulée en décembre dernier à l’attention de l’UGAP, du Resah-IDf et d’UniHA, de faire bénéficier l’ensemble des établissements de santé de leur offre. L’assemblée générale d’UniHA vient de modifier ses statuts, le 2 février, afin que tous les établissements puissent disposer sans attendre des services du GCS, une offre large, construite avec le concours des hospitaliers en lien direct avec leurs besoins.

UniHA dispose désormais de la compétence pour organiser des groupements de commandes et délivrer des marchés, dans le cadre de sa centrale d’achat, à l’ensemble des établissements de santé aujourd’hui et demain aux hôpitaux supports de GHT (Groupements hospitaliers de territoire). Son offre pourra également s’étendre à d’autres établissements de santé et médico-sociaux, ESPIC par exemple.

Dans son mode de gouvernance, UniHA prévoit de renforcer la représentation des professionnels techniques hospitaliers (DSI, Directions techniques et ingénieurs biomédicaux) au sein de son comité de direction, en raison de l’importance croissante de ce type de marchés au sein de son offre. On le voit bien, la part des achats à haute valeur ajoutée, tout ce qui est porteur de sens en termes de santé publique, va croissant au sein du groupement. UniHA montre que les achats sont bel et bien devenus des leviers pour la stratégie hospitalière : offre de soins, nouvelles technologies, innovation technologique, responsabilité sociale et environnementale…